Qui sommes-nous ?

 

Nous sommes de simples français !

Des français catholiques, émerveillés et admiratifs :

  • Français, de vieille souche, de longue date, ou récents,
  • Émerveillés, de l’histoire sainte, la mission divine, la geste surnaturelle de NOTRE pays,
  • Admiratifs, de la clairvoyance, du génie, de la patience, de la persévérance de nos Pères qui, pendant 1295 ans (496 – 1791), ont bâti la Douce France.

 

Nous sommes de simples français !

Des français, reconnaissants et vigilants :

  • Français, fiers et amoureux de la « belle » langue, des œuvres, de la civilisation de nos Pères,
  • Reconnaissants, de l’héritage spirituel, temporel, politique, plus que millénaire, de NOTRE France,
  • Vigilants, à restaurer, à protéger et à défendre la France Très Chrétienne, fondement et modèle de toutes les nations, prédestinée et à nous confiée par le Roi des Cieux qui est Roi de France.

 

Nous sommes de simples français !

Des français, inquiets et conscients :

  • Français, farouches tenants de l’indépendance de NOTRE pays et résolus à garder son Être,
  • Inquiets, de la mise en œuvre depuis 222 ans de la subversion systématique, tranquille ou violente, opérée par ses ennemis de l’extérieur et de l’intérieur, que ces derniers en soient lucides ou non,
  • Conscients, de la mise en place depuis 222 ans de la politique préméditée et volontariste de perversion, de rapt et de substitution de l’identité de la France Très Chrétienne.

 

Nous sommes de simples français… !

… MAIS des français catholiques et royalistes :

  • Français, de toute origine, condition, métier et classe sociale,
  • Catholiques, enfants de notre Très Sainte Mère l’Église, Catholique, Apostolique et Romaine,
  • Royalistes, convaincus de la pertinence, la permanence, la bienfaisance des lois Fondamentales du Royaume de France, que Jeanne d’Arc a scellées jusqu’à la Fin des Temps par sa mission naturelle et surnaturelle.

 

… MAIS des royalistes lucides, décidés et confiants :

  • Lucides, que la France est, avant tout, aux prises avec un Ennemi spirituel extrêmement dangereux, bien supérieur à nous-mêmes en intelligence et en puissance (Paul : Éphésiens 6 / 10-18),
  • Décidés, à utiliser les SEULES armes concrètes appropriées et efficaces pour combattre ce genre d’ennemi, aussi bien spirituellement que temporellement : la Prière et le Jeûne,
  • Confiants, dans la Communion des Saints, de l’assistance des saints de France, en premier lieu celle de notre Reine de France, la très sainte Vierge Marie, en son vocable de Notre-Dame de Pontmain, « Vierge des angoisses nationales », et en second lieu celle de notre Pucelle d’Orléans, sainte Jeanne d’Arc ; nous, « gens d’armes nouveaux », nous appliquons avec assurance leurs exhortation et message :

 

 Message Pontmain et Sainte Jeanne d'Arc 800-400

 

 

… Du retour du Roi, nous sommes l’avant-garde !


Que voulons-nous?

Chouandecoeur

Le 13 mai 2013, fête du 1er jour des apparitions de Notre-Dame à Fatima

9 commentaires sur “Qui sommes-nous ?

  1. Pingback: Saturne, Cassini, Le Verrier, Neptune et ... Louis XVII ... - Cril17

  2. ARDANUY Michelle Jeanne

    Ah ! P O N T M A I N ! VIERGE MARIE Permettez qu’un jour et le 17 du mois, je puisse venir VOUS PRIER comme tant d’autres de ceux QUI VOUS AIMENT et VOUS HONORENT…
    Exaucez-moi, je VOUS PRIE…

    Reply
  3. Pingback: Pélerinage vs Patrimoine... La priorité! - A Pontmain

  4. BOULIEU

    Bonjour; Nouvelle sur votre site que je viens d’apprécier, j’ai voulu imprimer les informations sur le pèlerinage à PONTMAIN, pour y venir le 17 janvier 2018, ainsi que tous les livrets de suppliques et prières que vous avez mis en ligne, sur votre site.

    – Mais IMPOSSIBLE de les IMPRIMER !!!
    Quand on clique sur les liens du site s’y rapportant, apparait à la place des livrets le sigle : 404 ERREUR.

    Je pense que ces pages ont volontairement rendu inaccessibles à votre insu, par des pirates informatiques.

    – Pourriez-vous remédiez à ce problème s’il vous plait, par exemple en inscrivant le livret des suppliques et des prières, dans le paragraphe NEUVAINES et PRIERES.

    – Ainsi que les dates et conditions du pèlerinage, éventuellement sur votre page d’ACCUEIL par exemple.

    J’espère que cela pourrait résoudre le problème, pour que nous puissions imprimer ces éléments importants, et soit venir aux pèlerinages, ou au moins prier avec vous le 17 janvier chaque année.

    Quand vous aurez pu résoudre le problème, je réessayerai d’imprimer ces éléments, et vous dirais si cela a fonctionné. Merci par avance. Bien cordialement à vous.

    Reply
    1. Amaury

      Bizarre, je n’ai pas réussi à reproduire votre problème. Car mes tests d’impression fonctionnent de mon côté. Si vous venez à Pontmain, parlez-en à l’organisateur.
      Quant au pélerinage il est a minima chaque mois de 14h à 17h. Ce 17 janvier 2018, le pélerinage ne déroge pas au timing, mais des précisions sont données en page d’accueil sur le site. EN effet le lieu est déplacé toujours au sein du couvent des Oblats.
      Bien à vous et merci pour l’intérêt que vous portez à notre site.

      Reply
    2. Amaury

      Bonjour,
      J’ai enfin compris votre problème. En effet le lien était correct dans le menu « Notre Combat Spirituel ». Mais vous avez certainement chercher à cliquer sur un lien de la page « Comment participer ». Il y avait effectivement un problème de lien vers notre ancien site. Il a été corrigé. En union de prière

      Reply
  5. BOULIEU

    A ARDANUY Michelle. Bonjour Madame,

    En récitant le Chapelet des larmes de douleurs et de sang de Vierge Marie, mais devant le Saint Sacrement (pour plus d’efficacité) :

    – Notre Seigneur Jésus a dit « qu’Il exaucerait toutes !!! les demandes que nous lui ferons par ce chapelet, car Il se sent obligé de les exaucer, parce qu’Il ne peut résister aux Larmes de Sa Mère Bien Aimée », a dit Notre Seigneur.

    – Le résultat est dans le fait de le croire, et si un doute survient pendant la neuvaine que vous ferez avec ce chapelet, Jésus a dit :
    – « Chassez ce doute en Me disant » (j’adapte son texte à votre voeu) :

    –  » Ô Jésus, je Vous ai donné mon voeu qui est de prouver mon amour à Votre Divine Mère, de l’honorer à Pontmain; Je le place dans Votre Coeur Sacré, j’ai confiance en Vous, je sais qu’au Ciel Vous avez déjà exaucé ma prière, et que Vous incarnez le résultat positif dans ma vie, à temps. Merci Jésus, merci, merci ».

    – Ensuite, remerciez Jésus à chaque prière, comme si vous aviez déjà eu le résultat de votre prière.

    – Car en fait si on continue à demander, cela signifie (dans notre esprit, et dans notre croyance inconsciente), que nous CROYONS que nous n’avons pas reçu le résultat. Or « Il nous est fait selon notre CROYANCE ».

    – Donc on demande une première fois, et ensuite à chaque prière on remercie seulement, comme si on avait déjà eu le résultat positif.

    – Et pour accélérer la venue du résultat, (et renforcer notre croyance), on peut faire aussi une action dans le concret (cela fonctionne je le sais d’expérience) :

    – Tout simplement en préparant votre valise, comme si vous alliez partir dès le lendemain à Pontmain. Et quand elle sera faite, chaque fois que vous la regarderez, réjouissez vous comme si vous partiez le lendemain à Pontmain.
    Vous verrez en faisant ainsi cela fonctionne !!!

    Car il y a deux clefs complémentaires pour que tous problèmes se résolvent :
    – Planter la Cause (soit demander une fois à Dieu et PRIER) pour en recevoir l’effet (= être exaucée).

    – Et planter l’EFFET concret (préparer sa valise dans ce cas, et remercier en se réjouissant d’avoir eu le résultat positif, comme si il était déjà incarné dans notre vie), pour que la Cause (= la demande d’un voeu), s’incarne en temps et heure dans notre vie.

    A une dame qui avait des problèmes et qui suppliait Jésus de l’aider, (elle reçoit des messages du Ciel) :
    – Jésus avait dit : « Ne me suppliez pas, car vous êtes les fils et filles de Dieu, vous avez droit à Son héritage, ( = tous ses bienfaits).

    A peine vous avez fini de prononcer votre demande, Je vous ai déjà exaucé.
    Donc demandez dans votre prière, PUIS louez-Moi !!! remerciez-Moi du résultat, comme si il était déjà ! dans votre vie, et restez sereins ».

    – Si nous supplions, c’est que nous ne croyons pas que nous allons être exaucé.
    Le tout est de savoir comment bien prier, pour avoir le résultat.

    J’espère avoir pu vous aider. Amicalement.

    Reply
  6. HERVE JOSEPH VOLTO

    Depuis la chute de la Royauté Très Chrétienne en 1830, à la suite de Bossuet, Bonald, Maîstre, les Royalistes maintiennent et manifestent le principe Royale : LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANANT DE DIEU. Car comme le disait l’un d’entre eux, Maurice d’Andigné :

    -C’est à la Légitimité Catholique et Royale qu’il faut revenir… Ce ne sont pas les hommes si éminants soient-ils, qui sauvent un pays, mais les institutions.

    Dans le cadre de ce combat doctrinal, une étape revient toujors : il s’agit de la publication des Lois Fondamentales du Royaume de France, Charte coutumière de notre Pays. L’intéret pour la Monarchie augmente à mesure que la République éloigne la France du Bien Commun, et il est nécessaire pour connaître et faire connaître la Légitimité Catholique et Royale de disposer d’un document comme la liste des Lois Fondamentales du notre Royaume, laissant humblement à Dieu le choix du Roi à venir.

    LOI SALIQUE OU LOIS FONDAMENTALES DU ROYAUME DE FRANCE

    Prologue:
    Vive le Christ qui aime les Francs!
    Qu’Il garde le Royaume et remplisse leurs chefs des lumières de Sa grâce!
    Qu’Il protège l’armée!
    Qu’Il accorde à leurs Rois des signes qui attestent de leur Foi: la joie, la paix, la félicité!
    Que Notre Seigneur Jésus-Christ dirige dans le chemin de piété ceux qui gouvernent!

    1°) Loi de Masculinité:
    La Royauté en France est délégué par Notre Seigneur Jésus-Christ à la Race régnante de mâle en mâle, par ordre de primogéniture mâle hors le cas de Choix Divin, mais à l’exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance: en France, le Lys ne file point! En contrepartie, le Sang Royal ne pouvant être sali par aucun sang commun car choisi par Dieu, le régime de mariage morganatique n’existe pas en France: le Roi fait la bergère Reine! La Reine put donc aider et conseiller son époux ou, devenue veuve, assurer la régence en cas de minorité Royale.

    2°) Loi de Catholicité:
    Le Saint Royaume de France est prédestiné par Dieu à la défense de l’Eglise Catholique Apostolique et Romaine qui est la vértable Eglise du Christ, le Roi de France -qui est le Lieutenant du Christ- doit être Catholique et maintenir la foi Catholique en l’Etat et la Couronne de France, protéger l’Eglise à l’intérieur comme favoriser son développement à l’extérieur (l’étranger) .

    3°) Loi de Sacralité:
    Si le Sang fait le Prince, le Sacre fait le Roi: l’Onction Royale infuse la présence Divine en la personne Royale et le Sacre de Reims marque que le Roi de France agit comme le représentant de Dieu sur Terre. Il en découle que seul un Prince Catholique reçoit l’Onction du Sacre. Le Dauphin reçoit le Sacre de Reims dès l’âge de douze ans, ce même si le Roi est encore vivant, ce qui permet une association au Trône et une succession naturelle instantanée. La Reine reçoit l’Onction Royale le jour même de son mariage, associée qu’elle est à la Royauté qu’elle perpétue en enfantant.

    4°) Loi d’Inviolabilité:
    La fonction Royale étant, par son caractère Sacré, un Sacerdoce, le Roi est inviolable: toute atteinte à la dignité Royale est un crime et un délit, dit « crime de lèse-Majesté ».

    5°) Loi de Souveraineté Royale:
    Catholique, Sacré et ne tenant son sacerdoce Royale que de Dieu et non des hommes, le Roi de France n’a pas d’égal en sa Majesté Royale: il possède seul par la grâce de Dieu la souveraineté Royale qui est une, inaliénable, imprescriptible, et donc ni la Reine, qui est Ointe mais non Sacrée, ni aucune portion du peuple ne peuvent s’en attribuer l’exercice arbitrairement. Pas de Roi, pas de Loi!

    6°) Loi de Principe Monarchique:
    Le Roi de France, s’il est Catholique et Sacré, possédant seul par la grâce de Dieu la souveraineté Royale, la plénitude de la puissance Royale est étroitement gardée et retenue en la personne du monarque qui est de droit divin le seul titulaire de la couronne et qui est la tète d’un gouvernement monarchique, et ainsi pas de roi pas de lois, le monarque exerce seul la puissance royale: le roi personnifie l’Etat et incarne la nation, il commande aux forces armées, déclare les guerres et faits les traités de paix, d’alliance et de commerce, nomme à tous les emplois civils et militaires de l’Etat, fait les Règlements et Ordonnances nécessaires pour l’exécution des lois et la sureté du Royaume Très Chrétien, sans suspendre les lois elles-mêmes que par d’autres lois, convoque et dissous les assemblées des Etats, rend ou fait rendre la justice en son nom, gracie et amnistie, fait battre monnaie et en surveille l’application.

    7°) Loi de Gouvernement à Grand Conseil:
    S’il est de Droit Divin que le Roi de France, s’il est Catholique et Sacré, exerce seul la puissance Royale, pour le Bien Commun et le profit de l’Eglise Catholique, il est bon que dans l’exercice de ce pouvoir le Roi accepte de soumettre ses décisions à un ou des conseils: en temps de guerre ou de nécessité, le Roi peut faire tout établissement pour le commun profit; en temps de paix il légifère à l’aide d’un parlement tri-caméral représentant les trois Ordres du Royaume -le Roi en ses Conseils, le Peuple en ses Etats- et gouverne à l’aide de divers conseils (des ministres, d’Etat, des finances, du guerre, etc..) qui lui apportent leur Aide et leur Conseil. Dans ces conditions, la garde du Royaume est laissée à l’appréciation du Roi, maitre de la composition de ses Conseil, comme il lui plait et selon son bon plaisir, décidant en dernier ressort et n’étant nullement lié par leur avis. Le Roi n’est pas tenu de fixier sa capitale à Paris: là où est le Roi, là est la France!

    8°) Loi de dévolution Légale de la Couronne:
    Le Dauphin, s’il est du Sang de France et de religion Catholique, est Roi dès la mort de son prédécesseur: le Roi est mort, vive le Roi! Si le roi légitime n’est pas Sacré lors de son avènement, l’Onction Royale interviendra dans les plus brefs délais. La Dauphine ayant épousé un Dauphin non Sacré, reçoit l’Onction le même jour que son époux.

    9°) Loi d’Inaliénabilité de la Couronne:
    Le Roi de France Très Chrétien, Salique et Sacré, tenant la Couronne de N.S. Jésus-Christ n’est que le dépositaire de cette Couronne: le Roi est dans l’heureuse incapacité de disposer de la Couronne de France! il ne peut la vendre, ni la céder. A cela, deux conséquences:
    1. Le Roi ne peut abdiquer.
    2. Le Roi ne peut choisir son successeur.

    10°) Loi d’Indépendance de la Couronne:
    La couronne de France étant inaliénable et indisponible, le Roi de France est Empereur en son Royaume: dans le domaine Spirituel, le Roi ne se soumet à l’Eglise que pour ce qui concerne la Vie Eternelle; dans le domaine Temporel, le Roi de France, qui ne tient son pouvoir que de Dieu seul, ne relève pas de la papauté, la Royauté étant indépendante de l’Empire ou de toute nation à l’extérieur, et étant suzeraine de toute noblesse à l’intérieur.

    11°) Loi de Nationalité:
    Le Roi de France incarnant la Nation, un Prince même Catholique qui n’appartient pas à la Maison Royale de France ne peut succéder ni régner en France, mais un prince du Sang de France qui est partit régné à l’étranger conserve s’il est Catholique lui et tous ses descendants tous ses droits à la Couronne de France, même si le juriste normand Pierre de Blois nous rappelle qu’il ne suffit pas d’être juridiquement Français, qu’il faut l’être de coeur et d’esprit pour pouvoir penser au seul Bien Commun du Royaume, car en trois ou quatre générations, les princes du sang de France peuvent perdre leurs belles qualités capétiennes : en cas de rupture prolongée de la continuité Royale, sauf cas de choix Divin manifeste, les Princes du Sang Catholiques né à l’étranger depuis plusieurs générations sont écartés de la succession au profit des Princes du Sang de France Catholiques nés et grandis en France.

    12°) Loi de Naissance Légale:
    Sauf cas de choix Divin manifeste, les enfants mâles naturels sont écartés de la succession Royale au profit des enfants mâles légitimes.

    Conclusion:
    En France, le pouvoir Royal est de Droit Divin et, bien que Sacré, n’est pas absolu mais tempéré par les Lois Fondamentales du Royaume de France, charte coutumière de notre pays et tout acte qui violerait ses contraintes serait frappé de nullité: en France, la Foi, le Roi et le Loi forment un tout inséparable.
    Le Roi Très Chrétien en France est le Père du peuple, auquel ce dernier peut toujours faire appel. Le Roi est persuadé, et le peuple avec lui, qu’il y a conformité entre le Bien Commun et sa volonté Royale.
    Vive le Christ qui Roi des Francs!
    Vive le Roi de France qui est Lieutenant du Christ!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *