Télégramme n°8 (juillet 2017) : Mois de Marie 2017 et Tilly

Chers amis et pauvres Pèlerins du Roi,

NOTRE MOIS DE MARIE 2017

En cette année 2017, notre mois de Marie a été particulièrement marqué par trois précieux événements :

  • Le 13 mai, centenaire de la 1ère apparition de Notre-Dame de Fatima,
  • Le 17 mai, première marche de 10 kms de la Supplique à Dieu pour le retour du Roi, du berceau de Marie Enfant (Santissima Bambina) de l’église de Fougerolles-du-Plessis à celui de Pontmain,
  • Les 27 et 28 mai, pèlerinage à Tilly-sur-Seulles où Notre-Dame est venue demander de prier pour le retour du Roi de France.

DE BAMBINA A BAMBINA…

Pour effectuer cette première marche, nous étions assez nombreux, 20 personnes tout juste, ce qui est « très honorable » pour un matin de pèlerinage de la Supplique, car c’est entre la moitié et le tiers du nombre de pèlerins habituels… et il y avait parmi eux 4 nouvelles personnes.

Santa Bambina
La marche a d’abord commencé par les 3 Ave Maria fleuris et la Salutation de Marie au berceau de Don Guéranger devant le berceau de Marie Enfant dans l’église de Fougerolles-du-Plessis, qui est aussi une des rares églises de la Mayenne (sinon la seule) à posséder une grande statue représentant Notre-Dame de Pontmain entourée de l’ovale bleu foncé et des quatre bobèches de l’apparition.

Notre Dame de Pontmain à Fougerolles
Et puis nous sommes partis… avec un livret de prières spécialement conçu pour cette route.
Deux pèlerins adeptes de la marche avaient, quelques jours auparavant, fait la reconnaissance d’un chemin de randonnée le plus possible en dehors des routes carrossables mais avec des intersections avec celles-ci pour qu’une voiture du groupe puisse nous précéder et aider les personnes fatiguées.
Pendant une petite centaine de mètres, nous avons cheminé avec un cheval blanc et un âne qui nous ont précédés comme ouvrant notre passage et menant notre procession. Etrange rencontre ! Etait- ce là le cheval du roi, ou celui de Jeanne ? Etait-ce l’âne du Roi des Rois au jour des Rameaux ?
Nous avons récité le chapelet, dans ses mystères glorieux, pour louer Marie, Reine du Ciel et de la Terre, glorifiée dans son âme et dans son corps, où chaque dizaine était achevée par l’invocation : « Notre-Dame du Bon Conseil (le bon conseil du message de Pontmain), priez pour nous », avec entre chaque dizaine un chant ou une prière :

  • Espoir ! Espoir ! Au ciel étoilé paraît notre Mère !
  • Reine de France, priez pour nous,
  • Litanies de Marie Enfant,
  • Couronnée d’étoiles,
  • Enfin, l’Ave Maria de Fatima pour fêter le 13 mai précédent.

Il y eut encore les chants à la Sainte Vierge :

  • C’est le mois de Marie,
  • Ô Marie, ô Mère chérie,
  • Ô ma Reine, ô Vierge Marie.

Enfin, arrivés dans la chapelle de la Santissima Bambina à Pontmain, nous avons terminé cette marche par le Regina Cæli et la prière à Marie Enfant.
A ce propos, si vous voulez, sur le thème de la dévotion à Marie Enfant (qui doit devenir la dévotion des Apôtres des Derniers Temps), une conférence près de chez vous, dans le cadre de votre paroisse ou plus simplement à titre personnel pour votre famille, vos amis et connaissances, n’hésitez pas à nous le demander !
Chouandecoeur

ET A TILLY-SUR-SEULLES :

Avec des personnes de L’Association Universelle des Amis de Sainte Jeanne d’Arc, nous étions 92 à Tilly, soit presque le double du pèlerinage qui s’y est tenu en avril 2016 (nous y étions 52). Le samedi 27 dans la matinée, le Rosaire complet a été récité pour le retour du Roi de France en son Royaume.
Mais en ce mois de juillet, mois du Précieux Sang de Notre-Seigneur, nous voulons vous faire part d’une apparition peu connue ayant un lien très fort avec Tilly et avec Pontmain, et qui commença le jour de cette fête :
Le dimanche 7 juillet 1872, fête du Précieux Sang, la Sainte Vierge apparaissait à quatre fillettes sur la montagne du Frankerberg à Neubois, près de Sélestat en Alsace.
Le 27 décembre 1872 il y eut la toute première manifestation solaire vue par de nombreuses personnes.
Devant le soleil, on vit un globe vert clair et dans ce globe la Vierge Marie debout toute blanche. Vers midi le soleil se voila, un globe vert s’était interposé, encadré d’une guirlande de roses blanches ; au milieu se dessinait une croix latine d’un rouge écarlate avec, au-dessus de la croix l’Enfant-Jésus, et à la droite du soleil la Vierge debout. Tout cela resta en l’état jusqu’à trois heures… et la voyante regardait fixement le soleil sans en être éblouie !
Les apparitions de la Vierge se termineront juste 5 ans plus tard, le dimanche 7 juillet 1877, en la fête du Précieux Sang.
Sur le Frankenberg (la montagne des Francs), nous sommes ici au « berceau de la France chrétienne ».
A Tilly-sur-Seulles, où la Vierge se montra à Marie Martel, le dimanche 7 juillet 1901, fête du Précieux Sang de Notre-Seigneur, des personnes virent une multitude de petites boules de toutes les couleurs. Ces boules partaient du dessous du soleil et beaucoup étaient noires.
On pouvait fixer le soleil qui brillait sans se faire mal aux yeux. Le disque solaire tournait sur lui-même à toute vitesse dans un sens comme dans l’autre.
La voyante entendit :
« La couleur noire des boules représentent les ténèbres et les boules couleur flamme, représentent le feu pour Paris et autres lieux. Voilà comment le feu du ciel tombera ! On fera pénitence ; on s’y refuse, mais il faudra faire pénitence. Il faut beaucoup prier pour arrêter le bras de la justice Divine » … comme Notre-Dame l’écrivit en 1871 dans le ciel de Pontmain.
Ce phénomène se répéta jusqu’à la fin du mois en diminuant peu à peu.
Nous étions au début du siècle, c’était l’annonce des châtiments qui allaient se produire durant ce XXème siècle si l’on ne se convertissait pas, comme la Vierge l’annonçait dans Ses apparitions.
Neubois et Tilly-sur-Seulles sont les deux premiers lieux où l’on vit des phénomènes solaires, annonçant Fatima.
Le Frankenbourg, château bâti sur la montagne du Frankenberg qui surplombe Neubois, est l’endroit où sainte Clothilde priait pendant que Clovis était en train de combattre les Alamans à Tolbiac, et faisait à Dieu la promesse de son baptême s’il était vainqueur.
A Tilly la Vierge est apparue en 1896, nous fêtions le quatorzième centenaire du baptême de Clovis.
Dans ces deux apparitions, il s’y manifeste beaucoup d’anges. La Sainte Famille y est également présente.
A Pontmain comme à Neubois, l’objectif était la délivrance des ennemis.
Le 7 juillet 1872 était l’heure de la Miséricorde, vocable de la Vierge.
Le 7 juillet 1901 était l’heure de la justice.
Le soir du 16 juillet 1872, la Reine du Ciel présenta aux petites voyantes de Neubois l’Enfant-Jésus couronné d’or assis sur son bras droit, comme un Roi qui vient régner sur son royaume.
L’heure est venue pour la France de reconnaître le Christ pour son Roi comme au temps de Clovis.
Le Précieux Sang du Seigneur donne la Victoire !
Comptons sur la Sainte Vierge pour nous préserver de TOUS nos ennemis, comme Elle le fit à Neubois avec les Prussiens.

Pontmain – Tilly – Le Frankenbourg : NOTRE-DAME ET LE SALUT DE LA FRANCE PAR LE RETOUR DU ROI !

Et puis n’oublions pas la prière à Notre-Dame du Précieux Sang donnée par Notre-Dame à Mère Térésa Boun, religieuse et mystique anglaise. Dans cette prière Marie lui donne deux demandes particulières pour la France… à elle une Anglaise !

  • La première :
    « Ô Notre Dame du Précieux Sang, pour le salut de tous les royaumes de la Terre, ressuscitez la France. Relevez le peuple français par la Puissance du Saint-Esprit. »
  • La seconde :
    « Ô Marie, Reine et Maîtresse du Précieux Sang, donnez-nous ce Roi de France revêtu du Sang du Christ, le Roi de Victoire. »

Pour le retour du Roi, suivons les demandes de la Vierge : « prière et pénitence » …
Et nous serons exaucés « EN PEU DE TEMPS » !
Marie Espérance

Lien vers le télégramme au format pdf:

TillyTableConférence.jpgLe Frankenbourg surplombant le Val de Villé et la plaine d’Alsace. Apparitions de Notre-Dame

Notre Dame de Neubois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *