Appel à la prière du sonneur de Notre Dame pour le 17 juillet 2013

LETTRE DE PONTMAIN n° 07-13

À Pontmain… Persévérance… Patience… Confiance !

Nous voici donc, en ce 17 juillet 2013, à notre 15ème supplique à Dieu pour le retour du Roi à

Pontmain…

Merci Notre-Dame pour votre aide, vos encouragements, vos lumières et votre sollicitude.

Merci pour votre prévenance, votre vigilance et votre protection.

Bien souvent nous sentons les actions du Mauvais qui se sert de tout et de n’importe quoi

pour nous empêcher de mener à bien chacune de nos suppliques, et surtout pour nous

décourager ; mais immédiatement Marie est là… Elle nous couvre de sa robe étoilée de

protection.

Encore une fois, un petit compte-rendu de notre dernier pèlerinage :

Le 17 juin dernier, nous étions 20 pèlerins. Ce 17 juillet, nous en attendons une douzaine, peut-être un

tout petit plus avec ceux qui nous ont « presque » promis leur présence… Nous faisons

pleine confiance à Notre-Dame car nous constatons que notre Reine de France appelle alors

à se joindre à nous quelques personnes inattendues pour que notre « métier à tisser la

prière » donne à plein, qu’ainsi Marie se pare de la robe de nos prières pour paraître devant

son Fils, LE Roi de France, et Le supplie de notre supplique. C’est certain, quand Marie

reviendra avec son voile noir de 1871, étoilé de nos prières, le roi vassal apparaîtra !

C’est pour notre époque… si nous le voulons !

Mais… le voulons-nous vraiment ?

Royalistes français, êtes-vous prêts à le vouloir ?

Pontmain, pèlerinage de la Persévérance…

Pèlerinage dite-vous ?

Il vient de « peregrinus »… Le mot signifie « étranger », « expatrié », « exilé » !

Ne voyez-vous pas que c’est notre véritable et cruel état dans notre pauvre France actuelle ?

Eh bien, il faut le crier bien fort : le 4 septembre prochain, jour de la mort de la Royauté de Droit

Divin, cela fera 222 ans que nous ne sommes plus que des étrangers de chez nous… des expatriés de

notre patrie… des exilés de l’intérieur !

Quelle inversion en ces deux cycles de 111 ans (cycle des Églises de l’Apocalypse), puisqu’avant 1791

le monde reconnaissait, sans hésitation, le Roi Très Chrétien « empereur en son Royaume ».

Cependant, le cycle se termine.

Et puis, à Pontmain, village de la terre profonde de France, Marie nous rappelle le remède que nous

avions oublié, LE SEUL ET UNIQUE REMÈDE : « Mais priez mes enfants ».

Comme en 1871, en 2013 il n’y en a pas d’autre… IL N’Y EN A PLUS D’AUTRE !

Et la prière ne fonctionne qu’à la persévérance.

Pontmain, pèlerinage de la Patience…556811_4044669235178_1656953415_n

Persévérance dites-vous ?

Prier demande de la force : physique, mentale, intellectuelle, morale et spirituelle. En somme prier

demande le don de Force du Saint-Esprit, c’est-à-dire le don d’une volonté vigoureuse de faire, de

concrétiser, de ne pas laisser en projet, avec pour corollaire de lutter contre soi-même… de s’obliger,

avec persévérance.

De s’obliger à prier avec persévérance !

Et la persévérance ne fonctionne qu’à la patience.

Pontmain, pèlerinage de la Confiance…

Patience dites-vous ?

Nous patientons depuis si longtemps… depuis 222 ans. Nous sommes devenus comme les habitants

de Pontmain juste à la veille du 17 janvier 1871 : nous n’en pouvons plus.

Et pourtant, notre 20ème siècle est en train de se terminer. Vous avez bien compris… il n’est pas fini.

Le 20ème siècle est le siècle de Fatima. Il a commencé avec Marie en 1917 et se terminera avec Marie

en 2017. Il touche à sa fin ! Comprenons et méditons ce que Marie nous a dit à Fatima « à la fin mon

Coeur Immaculé triomphera ».

Confiance, Confiance !

Encore un petit effort, la persévérance ne fonctionne qu’à la confiance.

Montjoie ! Saint-Denis ! Le Roi est proche !

Persévérance, patience, confiance : Hommages au Roi Qui vient !

Chouandecoeur

————o————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *